Mon petit Téo

Bonjour,

Voilà mon histoire....

C'étais en 2011 mon mari et moi après de nombreux tests de grossesse négatif et ne pouvant pas me fier a mes règles car abscente depuis mes 16 ans, décidions avec mon gynécologue qu'il fallais que je consulte un spécialiste, ce que j'ai fais.

Après plusieurs examen au CPMA à Lausanne, il s'est avéré que je devais stimuler mes ovaires et faire une insémination, un traitement contraignant et fatiguant mais pas grave tant que ça réussissait.

J'ai donc pris un médicament pour faire venir les règles puis quand elle étais j'ai appeler le spécialiste qui ma donner a faire des piqures (sous cutaner) pendant 6 jours au bout de ces 6 jours et après un contrôle,j'ai du continuais pendant 2 jours puis m'injecter un special pour préparer l'insémination.

Je me rappelerais toujours c'étais le Vendredi 16 Septembre 2011 que mon insémination a étais faite.

2 semaines plus tard j'ai appris part le teste de grossesse faîte la veille chez et la prise de sang du vendredi 30 Septembre on apprend que ça avais fonctionnais, On étais si heureux...

Mise a part que j'ai surovulation (je ne me rappel plus du nom) et des nausées jusqu'au 3eme mois tout ce passer bien tout les échos étais bon, les examens aussi et la première fois que j'ai entendu son coeurà 1 mois de grossesse j'en ai pleurer de joie.

J'avais acheter des habits, le doudou, on m'avais donner des habits, on m'avais preter le siege auto et aussi des habits...

Le vendredi 17 au soir on va au restaurant avec mon mari et un ami nous annonce que sa femme a accouchée la veille on organise de venir la voir le dimanche car le samedi après midi on va acheter la chambre de notre Téo. On est rentrée vers 23h-23h30 chez nous et on s'est endormis.

Mais rien ne présager ce qui allais arriver quelque heure plus tard ce Samedi 18 Février 2012...

A 4h j'avais des douleurs qui mon réveillier malgré un dafalgan rien n'y fesais et bien sûr sa avais réveiller mon mari, a 7h comme rien ne fesais et que ça passais pas, on a pris la voiture direction l'hôpital a 7h15 on etais a l'hôpital de Nyon. Après examen on nous annonce que je risque de faire un acouchement prématuré mon col est court on me donne un anti-biotique, un produit pour arreter les contactions mais qu'il vont me transfèrer au CHUV car là bas il sont mieux équipée, mais qu'il vont tout faire pour que mon bébé reste aux chaud mais, que part contre je devrais être allité. A 9h l'hélicoptère m'emmene au CHUV mon mari a du me suivre en voiture mais, j'avais un mauvais présentiment, mais quand même l'espoir qu'il arrive a me le garder au chaud, a 9h11 j'arrive sur le toit, mais a 9h19 j'ai perdu les eaux a 2 seconde d'être dans la salle d'accouchements, on me dis de ne pas pousser je ne peux pas, on me mets sur le lit, m'enleve le pantalon et là que vois-je la tête de mon fils, la j'ai toujours l'éspoirs qu'il vont sauvé notre bébé, on me le prend, coupe le cordon et part avec mais je ma'apperçois avec horreur qu'il ne pleur pas.

On répete naissance 9h20 naissance 9h20, 680g...elle est en état de choc

Je tremblais, j'avais froid, peur, mon mari étais pas encore arrivé. On me mets un draps pour me réchaufée.

Le pédiatre arrive peu de temps après et m'explique que mon bébé même après une réanimation ne vivra pas, et qu'il va me l'amener pour que je puisse le laisser partir, a se moment là mon mari arrive le pédiatre lui répete ce qu'il vient de me dire, j'ai les larmes aux yeux.

On nous amene notre fils mon mari verse une larme...je répète a mon mari "je suis désolée, je suis désolée et lui me rassure en me disant ce n'est pas ta faute"

Je le redonne au sage femme après qu'il respire mecaniquement cela me fait peur...

On me fais signer son acte de naissance et plein de papier, me delivre du placenta, font des prélévement, il me font des prise de sang, nous demande si on veut une autopsie, un prélevement pour les maladies génétique. On accepte qu'on nous donne les photos et les empruntes.

On m'ammene a diner (comme si je pouvais avaler quelque chose)

A 13h15 le pédiatre arrive et nous dis que notre fils et parti qu'il a pas souffert... je demande a qu'elle heure il est partis il me dis 12h40. Je le reclame

On nous l'amene il étais si beau... il avais le petit bonnet que la sage femme s'étais occuper de lui avais tricoter, je le lachais plus apart pour que son papa le prene. Pendant que je l'ai dans les bras on me demande comment on veux faire pour l'enterer... c'est horrible...

Même avec l'insistance de la sage femme je ne reste pas a l'hôpital pourquoi reste dans cette endroit alors que notre Téo n'est plus là? mais, accepte qu'une sage femme vienne chez nous pour les examens.

Depuis ce jours ma vie est détruit mon coeur en mille morceaux, j'ai du démènager en Septembre 2012 car le papa a demander le divorce et qu'as la maison c'étais plus vivable, on a divorcer avec le papa en mars 2013.

Téo je t'aime

23.05.2013 © FaireVivreNosAnges.ch

Commentaires

* Champs requis

Céline byzs
23 avril 2014, 09:10

Comme je comprend toi désarroi avec un accouchement rapide sans signe annonciateur. . Bon courage et merci pour ton témoignage 

 

Admin
27 mai 2013, 21:30

Merci beaucoup

cilou ses amours
27 mai 2013, 02:11

courage miss kel triste histoires si emouvante a lire dous bisousb volants a ton petits téo et courage a toi

Karine oth
24 mai 2013, 19:13

Perdre son bébé est la chose la plus horrible a vivre ,il faut apprendre aviver avec au jour le jour et avancer petit a petit 

tendres pensées a nos anges et courantes aux familles 

Admin
24 mai 2013, 14:14

Merci beaucoup Plume

Merci Sab Liam Lou Non ce pas évidant tout seul

Sab Liam Lou
24 mai 2013, 14:07

tendres pensées a ton ange 

et courage toute seule ce n est pas facile ...

Plume
24 mai 2013, 14:04

Douce pensée pour Téo et courage à toi.

admin
24 mai 2013, 13:10

Merci beaucoup

isableu0
24 mai 2013, 11:35

douce pensée pour ton petit Téo et pour toi